Les 26 de Rigobert Song n’en fissent pas d’alimenter la controverse

L’Indépendant : Arsène Ndzana mardi 15 novembre 2022 11:23 67

CAMEROUN :: Les 26 de Rigobert Song n’en fissent pas d’alimenter la controverse :: CAMEROON

Au mythique 20 heures de Tf1, Didier Deschamps, « himself », est venu présenter la liste des 25 bleus appelés à défendre leur titre au Qatar. C’est un secret de polichinelle d’affirmer que la liste des 26 Lions de Rigobert Song était plus qu’attendue.


Après deux matchs amicaux contre l’Ouzbékistan et la Corée du Sud en octobre dernier, les Lions n’ont pas rassuré. La mise à l’écart de certains cadors à l’instar de Ngadeu qui a été de toutes les aventures des Lions depuis le titre de champion d’Afrique au Gabon en 2017, est un sujet de controverse. Pour Rigobert Song, dans le style qui lui est propre, ‘‘il n’y a pas 40 places pour le mondial. Il faut bien faire des choix.’’

Après le match de gala contre la Jamaïque le 9 novembre dernier, soldé par un score de parité d’un but partout, la presse a été convoquée pour découvrir la liste des 26 Lions retenus pour le mondial Qatari. Une conférence de presse aujourd’hui sous le feu des critiques. Visiblement, Rigobert Song découvrait lui-même la liste 26 Lions retenus, et qui lui a été transmise par le team-press manager, Thierry Ndo, à l’instant même. Rigo butait sur les noms de manière pitoyable.

Après le match contre le Burundi comptant les éliminatoires de la Can 2023, le président de la Fécafoot s’est illustré par une sortie aux accents comminatoires. Il a soutenu que les places seront chères payées pour le mondial, et qu’il avait besoin d’un groupe humainement bon. De toute évidence, Zambo Anguissa et Tchoupo Moting, ne doivent leur sélection qu’à leurs performances honorables au Bayern et à Naples.

Même s’il est confirmé que les Lions ont un problème de vestiaire, la non-sélection de Ngadeu, Onguéné, Ondoua, Oyongo, Onana Jean Junior, Ganago… est questionnable à plus d’un titre. Les retours en grâce de Bassogog, Nkoulou, aux côtés de jeunes loups comme Marou Souaibou, Ngom, s’assimilent à un jeu d’équilibre.

Ces passagers de la 25e heure, ont relancé la polémique sur l’omniprésence du président de la Fécafoot dans les choix de l’encadrement technique des Lions Indomptables. Il faudra un supplément d’âme à Rigobert Song Bahanag et à son staff technique pour imprimer leurs marques à une équipe nationale qui recherche encore ses repères.