Dynamo de Douala: Audrey Chicot dans l’étau des vautours

camer-sport.com : Léandre Nzié lundi 1 août 2022 10:54 529

CAMEROUN :: Dynamo de Douala: Audrey Chicot dans l’étau des vautours :: CAMEROON

Pendant que la présidente mets en place des réformes pour restructurer le club , certains membres du bureau exécutif essaient par tous les moyens de tuer le projet.

Le 7 mai dernier, Audrey Chicot a été élue présidente de la Dynamo de Douala au cours d’une assemblée générale des plus courues.
Ce jour , Jean Louis Bateki , candidat à sa propre succession avait été très élogieux vis à vis de la nouvelle équipe dirigeante. Il avait ainsi déclaré  « En grandes personnes et sages, nous avons estimé que, aller à une élection, ce serait bien, pour nos différents électorats. Mais cela contribuerait essentiellement à diviser davantage alors que nous pouvons fédérer les forces. En pareilles circonstances, une des personnes doit se soustraire, sinon nous n’avançons pas. C’est pour cela qu’il fallait que l’un d’entre nous accepte d’être sous l’autre parce qu’on ne peut pas tous être au même niveau, à tout moment»
au vue de ce qui se passe actuellement au sein du club de Nkongmondo, on peut se rendre compte que l’ancien président n’a pas tenu à sa parole pire , il est resté dans la posture de ce 7 mai c’est à : «  adversaire de Mme Audrey Chicot ».

Malgré toute l’adversité que cette dernière subit depuis son élection ,elle a tout de même en deux mois et demi impulser plusieurs changements majeurs au sein de la Dynamo. Elle a réussi à stabiliser l'équipe sur le plan du jeu, à mettre les joueurs en confiance, à imposer un rythme aux entraînements et au jeu, en somme à professionnaliser la gestion technique, et managériale de l'équipe. Les joueurs pour parler d’eux sont régulièrement payés et ils ont leurs primes.
Dynamo a désormais un siège moderne avec un personnel permanent, une salle de conférences, un lit de kinésithérapie, et autre matériel médical, des kits pour les entraîneurs, un équipementier, des Ballons estampillés Dynamo FC etc...

Malgré tout le beau travail abattu par Mme Chicot pour redonner vie à ce club mythique, il ressort que certains membres de l'exécutif seraient manipulés et instrumentalisés. Jean Louis BATEKI ( Président Délégué) un poste qui n'existe pas statutairement mais qu'elle a créé pour éviter de frustrer bon nombre et Bienvenu EKOUA, un des vices présidents se sont lancés depuis lors dans une mauvaise propagande pour des raisons qui restent inconnues.
Le cas le plus parlant reste celui du match de coupe du Cameroun perdu par forfait donc voici le film des événements fait par BILLONG BI NGAWE, le président du Comité
Soutien de la DYNAMO FC à Yaoundé

« Suite aux malentendus des membres du bureau exécutif sur la participation de la DYNAMO FC à la coupe du Cameroun qui exposait l'équipe à des sanctions, le Président du Conseil des Sages a convoqué une rencontre de crise qui a décidé de la participation de la DYNAMO FC à la coupe du Cameroun.
Suite à la decision de cette rencontre de crise, et le match déjà programmé aux environs de Yaoundé sise à Mbankomo, le Président du Comité de Soutien a été dans l'obligation de donner instructions au bureau à la mobilisation de tous ses membres et à la collecte des fonds :
390 000F ont été collectés en deux jours,323 900F ont été dépensés :123 900F pour frais d'envoi de retrait, l'intendance et l'animation,200 000F pour le soutien à la
DYNAMO FC et 66 100F reste en caisse.

Dans la matinée le jour du match, l'équipe artistique est descendue au stade de MBANKOMO pour la reconnaissance des lieux et est informée par un responsable du stade que le match n'aura pas lieu, car le bureau exécutif a désisté par une correspondance qui leur a été notifiée.
Le bureau du Comité de Soutien a saisi immédiatement le Vice-Président qui assure l'intérim et ce dernier s'est opposé à cette information.
Plus tard à 13h30 le même Vice-Président du bureau exécutif confirme ladite information.

À 14h30 l'un des responsables du stade, le dénommé PRINCE TAMBA, confirme que le match se jouera à 15h30 comme prévu et le même Vice-Président du bureau exécutif qui assure l'intérim nous rassure de l'effectivité du match et nous invite à nouveau à nous y rendre.

Le Président du Comité de Soutien suite à la première information confirmée par le Vice-Président qui assure l'intérim, était déjà parti donner cours à l'université. C'est en plein cours qu'il est informé que le match aura lieu. Il a donné instruction à nouveau son bureau de participer comme prévu au match malgré la démobilisation.

Résultat, « nous avons fait un plein d'un car de 18 places avec un groupe de danse MAKOUNE » affirme Billong bi NGAWE
Face à cette situation, la délégation du comité de soutien est arrivée en retard au stade.

Après environs 30 minutes de jeu, notre équipe qui n'avait que 11 joueurs sans remplaçants, est restée qu'avec 6 et les autres déclarés blessés. Le match est arrêté pour défaut d'effectif règlementaire.

Le Vice-Président, la trésorière et le commissaire aux comptes du Comité de Soutien qui représentaient le Président se rapprochent de la délégation et remettent la somme de 200 000F au Directeur technique, chef de la délégation officielle de la DYNAMO FC.
C'est en ce moment que le Président du Comité de Soutien qui était dispenser son cours à l'Université rejoint son bureau et s'adresse aux joueurs et à l'équipe technique en leur demandant de ne pas se mêler aux malentendus des membres du bureau exécutif »

Des malentendus bien entretenus par les acteurs cités plus haut dont les motivations restent inconnues ou alors mal comprises et amènent les observateurs et autres sympathisants de la Dynamo à se poser la question :Pourquoi?

Pourquoi souhaitent ils qu'on ne reste au pain et sardine à la Dynamo ? Pourquoi l'évolution fait elle si peur? Pourquoi toutes ses réunions nocturnes?
Pourquoi refusent ils de partager la vision et appuyer la Présidente Générale à dérouler son vaste programme? En somme qui est ce qui gère la Dynamo FC ?
Une situation incompréhensible dans un club qui possède en son sein un conseil de sages qui lui est depuis resté muet face à imbroglio.