Paulo Duarte, entraineur du Togo : "Un groupe équilibré "

Camer-sport.com : la rédaction avec cafonline mercredi 20 avril 2022 14:25 221

TOGO :: Paulo Duarte, entraineur du Togo : "Un groupe équilibré " :: TOGO

Burkina Faso, Cap-Vert, Togo et Eswatini offrent diverses perspectives dans le groupe B

De la poule B, l’Eswatini, une sélection de la zone COSAFA doit se familier avec les us et coutumes de l’Afrique de l’ouest puisqu’il doit faire face à trois cadors ouest-africains, le Burkina Faso, le Cap-Vert et le Togo.

Si les Eperviers du Togo ont raté deux éditions de la CAN TotalEnergies, ce n’est pas le cas des Etalons et des Requins Bleus, principaux animateurs de l’édition précédente.

Notamment l’équipe du Burkina Faso qui a déjoué les pronostics pour s’intégrer dans le carré d’as de la compétition en étant sorti de la poule du pays organisateur, le Cameroun.

Dans cette compétition, les Etalons ont démontré du caractère sortant les Aigles de Carthage en quarts de finale.

En demi-finale, le score 1-3 ne reflète pas l’âpreté des débats contre les Lions du Sénégal en demi-finales qui ont été obligés de puiser dans leurs réserves pour les sortir.

Pour ces éliminatoires, contre les Requins Bleus, il y a de la revanche dans l’air, les Burkinabés ayant gagné 1-0 lors de leur match de poule au Cameroun.

Donc dans ce groupe B, on attend de l’Eswatini, qu’il joue les trouble-fêtes dans cette poule.

Réactions après le tirage

Bubista, entraîneur du Cap-Vert : ‘’Le groupe a un certain équilibre mais peu importe les sélections, notre objectif reste la qualification. Ce ne sera pas facile mais je pense que nous avons nos chances si nous respectons nos adversaires et croyons en nous. Nous sommes le Cap-Vert et nous jouons pour gagner sur n’importe quel terrain et avec n’importe quel adversaire’’.

Paulo Duarte, entraineur du Togo :

« Un groupe équilibré avec des équipes que je connais. Le Burkina Faso où j’ai travaillé pendant 8 ans. Le Cap- Vert avec des joueurs de qualité qui jouent en Europe et où il est difficile d’aller jouer dans un stade avec beaucoup de vent. Une équipe qui a beaucoup progressé. Puis l’Eswatini, une équipe qui est mal classée. Mais en football il n’y a pas de match facile. On n’a peur de personne. Le Togo est une équipe en évolution. On commence à grandir et avoir l’esprit de toujours gagner. Il faudra compter avec nous pour la qualification. Chaque semaine qui passe, le groupe progresse mentalement, dans la solidité. La solidarité de tout le groupe dans les domaines tactique, technique»