CAN 2021: Le portier égyptien Gabaski accuse l'arbitre d'avoir voulu favoriser le Cameroun face aux Pharaons

camer-sport.com : Darren Lambo Ebelle vendredi 11 février 2022 15:14 1645

AFRIQUE :: CAN 2021: Le portier égyptien Gabaski accuse l'arbitre d'avoir voulu favoriser le Cameroun face aux Pharaons :: AFRICA

Des jours après la fin de la 33 ème Coupe d'Afrique des Nations ( CAN) de football jouée au Cameroun, le portier égyptien, Gabaski fait de troublantes révélations en rapport avec le match des demi-finales Cameroun-Egypte, au stade d'Olembé à Yaoundé. Invité de plusieurs télévisions de son pays, après leur retour, le très bon gardien des Pharaons d'Égypte n'a pas loupé l'arbitre gambien de la rencontre, Monsieur BAKARY PAPA GASSAMA. Des charges reprises par notre confrère Le Parisien.

La CAN a certes pris fin avec le triomphe des Sénégalais, mais le portier égyptien a de croustillantes révélations à livrer au monde, sur les coulisses de son match de demi-finales contre les Lions indomptables du Cameroun.

Gabaski évoque par exemple cet avertissement de l'arbitre gambien, au staff technique des Pharaons, y compris aux joueurs. Un avertissement pour le moins curieux, selon  Gabasky qui a la dent dure contre l'arbitre du match.

Dans ses révélations, Mohamed Abou Gabal alias Gabaski critique vertement l’arbitre gambien, Bakary Papa Gassama l'officiant du match. Il parle par exemple de ces avertissements que ce dernier leur a transmis avant la rencontre. " Je vais tout raconter. L’arbitre gambien Bakary Papa Gassama est venu nous voir avant le match face au Cameroun, et nous a annoncé que chaque protestation émanant de l’un des membres du staff technique sera sanctionnée par un carton rouge. Le même arbitre a provoqué Mohamed Salah avant le coup d’envoi du match et a fait exprès de vérifier son identité, comme s’il ne le connaissait pas", a-t-il déclaré.  Et de poursuivre : "Gassama lui aussi n’a pas voulu annoncer notre victoire devant le Cameroun à l’issue de la séance des tirs au but, il voulait vérifier si j’avais commis une irrégularité, alors que le penalty du joueur camerounais était hors cadre."

L'Égypte n'est pas le seul pays à accuser l'organisation de la compétition, d'avoir essayé de favoriser le Cameroun, par plusieurs mécanismes. Les tests Covid qui ont " décimé" l'équipe des Comores en huitièmes de finales face au Cameroun, avaient aussi fait couler beaucoup d'encre et de salive.