Can Total Energies 2021: " Leurs enfants doivent remplir l'Enam et l'Emia, et les nôtres les stades"

camer-sport.com : Jacques Atsina Owona mercredi 19 janvier 2022 08:57 578

CAMEROUN :: Can Total Energies 2021: " Leurs enfants doivent remplir l'Enam et l'Emia, et les nôtres les stades" :: CAMEROON

Cette réplique devenue virale sur les réseaux sociaux, fait suite à la décision du gouvernement, de faire suspendre les activités scolaires et académiques à 13 heures, et les activités des agents publics à 14 heures, afin d'inciter les populations à se rendre dans différents stades de football, suivre les matches de la 33 ème Coupe d'Afrique des Nations ( CAN) en cours au Cameroun.

Face aux stades de football désespérément vides, le gouvernement a pris la décision d'écourter les activités journalières des élèves, étudiants et agents de l'État. C'est un communiqué signé le 15 janvier 2022, du ministre, secrétaire général des services du Premier ministre, Séraphin Magloire FOUDA, qui, le fait savoir, ouvrant ainsi une vive polémique. Une initiative très mal perçue par les populations. En réaction, elles ont écrit sur les réseaux sociaux : "Leurs enfants doivent remplir l'ENAM, et l'EMIA, et les nôtres les stades". En effet, le désarroi du gouvernement est patent, face aux stades désespérément vides. Une situation aggravée par Yaoundé qui s'est laissé dicter ( par une CAF sans personnalité et prise au chantage par les clubs européens ) la condition d'accéder aux stades sur présentation du carnet vaccinal anti Covid-19, alors que les Africains sont très réfractaires à un vaccin dont la pandémie qu'elle est supposée prévenir, a fait des morts en Europe plus qu'ailleurs.

Malgré de multiples stratagèmes bricolés à la hâte par les pouvoirs publics et certains hommes d'affaires, la CAN 2021 n'emballe pas les populations qui préfèrent de loin la suivre à la télévision. La décision d'arrêt des activités scolaires et académiques à 13 heures les jours de match, celle des activités des agents de l'État à 14 heures, n'ont rien amélioré.

La réponse du petit peuple est sarcastique. Pour ce dernier , il n'est pas question que les enfants de l'élite administrative du pays s'emparent de toutes les places au sein des prestigieuses écoles comme l'Ecole Nationale d'Administration et de Magistrature ( ENAM ), l'Ecole Militaire Interarmées ( EMIA), la filière Diplomatie, la seule de l'Institut International des Relations Publiques ( IRIC) qui intègre directement à la Fonction publique, les grandes sociétés d'État, et qu'il revienne aux autres enfants, " le patriotique" devoir de remplir les stades de football, et ainsi jouer le jeu de la manipulation des masses à des fins politiciennes. "Leurs ( les ministres et autres élites administratives, Ndlr ) enfants doivent remplir l'ENAM, l'EMIA et les grandes sociétés d'État, et les nôtres, les stades", peut-on lire sur les réseaux sociaux.