Pascal Abunde : « Le Général Pierre Semengue reviendra aux affaires »

Camer-sport.com : Alain Ndanga mercredi 5 janvier 2022 14:51 852

CAMEROUN :: Pascal Abunde : « Le Général Pierre Semengue reviendra aux affaires » :: CAMEROON

Pascal Abunde annonce le retour aux affaires du Général Pierre Semengue. C'était au cours d’une interview à bâton rompu avec la rédaction de Camer-sport.com. Le président de l’Association des clubs d’élite du Cameroun (Acec), donne également des éclaircissements au sujet des résolutions au terme de la réunion tenue le 4 janvier 2022 entre le président de la Fecfaoot, Samuel Eto'o, et les présidents de clubs professionnels, dans l’arrondissement de Mbankomo, département de la Mefou-et-Akono, dans la région du Centre.

Que retenir de la concertation entre l’Acec et la Fecafoot ?

Nous retenons que les présidents de clubs professionnels ont pris l’engagement collectif et irréversible de soutenir le président de la Fecafoot, Samuel Eto’o Fils. Son projet de professionnaliser le football camerounais prend corps et nous nous engageons sans condition à faire le pas avec lui. Le projet qu’il nous a vendu lors des élections devient une réalité. Une chose est certaine, les présidents de clubs ont constaté que le paradigme a changé. Les conditions des joueurs seront revalorisées. Ce sont là d’énormes sacrifices. A notre tour, nous ne pouvons que lui retourner l’ascenseur de la plus belle des manières.

L’on annonce dans la foulée que le championnat se jouera avec 25 équipes. Est-ce réaliste ?

Nous avons mis sur pied une équipe de juristes chevronnés qui travaillera à faire des propositions concrètes dans le sens. Il est question de prendre des mesures adéquates, adossées sur des contours juridiques clairs, pour que le championnat au format tant sollicité par les présidents de clubs, ne soit plus attaqué après. Samuel Eto’o l’a si bien dit : l’argent prévu pour les clubs doivent être reversés aux clubs et non pour servir dans des interminables procès dans des juridictions. Il est vrai que certains ont émis des réticences. Mais à la fin et de manière consensuelle, nous avons accordé nos violons pour ainsi jouer dans la même harmonie. L’apaisement tant souhaité est désormais mis en musique. De commun accord, nous avons fixé le début du championnat en février et la fin en juillet.

L’on parle du retour du Général Semengue. Quelle structure pour gérer le championnat ?

Là encore, ce sont des détails qui sont attendus dans la copie de l’équipe chargée de travailler sur les documents du règlement de la compétition. Quelle que soit l’instance, le Général Pierre Semengue reviendra aux affaires. Il sera à la tête de la structure habilitée à organiser le championnat. Ne perdons pas de vue que la saison passée, des dispositions ont été prises à son niveau et les moyens de l’Etat avec pour organiser le championnat. Il a réussi contre vents et marées à le débuter (la première journée s’est jouée au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, entre Coton 2 et Panthère du Ndé 0, Ndlr). C’est dire qu’il avait déjà une équipe commise pour cette organisation. Le moins que je puisse dire, c’est que le championnat sera très relevé. Le président de la Fecafoot, Samuel Eto’o Fils, a boosté le moral des présidents de clubs, avec une contingence de bonnes nouvelles. Rien ne sera plus comme avant.