Les légendes du foot séduites par le site de l’Ouest

Le Jour : Aurélien Kanouo mercredi 20 octobre 2021 10:57 2876

CAMEROUN :: Les légendes du foot séduites par le site de l’Ouest :: CAMEROON

CAN Total Energies Cameroun 2021. Elles faisaient partie de la délégation d’inspection et d’information conduite par le ministre d’Etat secrétaire général de la présidence de la République, qui a séjourné dans la région du 17 au 18 octobre derniers.

Le site de l’Ouest est presque prêt, à quelques mois du début de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) Total Energies Cameroun 2021. Le constat a été fait par le ministre d’Etat, secrétaire général à la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, à la tête d’une délégation d’inspection et d’information des infrastructures sportives, aéroportuaires, hôtelières et hospitalières. Dans son périple, le représentant personnel du chef de l’Etat était accompagné sur le terrain par des légendes du football camerounais et africain pendant deux jours dans la région de l’Ouest.

Des journalistes de la presse nationale et internationale, des influenceurs, du ministre des Sports, du président de Fédérations camerounaise de football et de la Ligue de football féminin étaient de la même délégation. Si le constat général fait état de ce que tout est désormais prêt sur le site de Bafoussam qui abrite la poule B constituée des équipes du Sénégal, du Zimbabwe, de la Guinée équatoriale et du Malawi, il reste néanmoins quelques travaux supplémentaires à réaliser dans le but de parfaire l’organisation de cette compétition de football continental.

Aux stades d’entraînement de Bafang et de l’hôtel Tagidor Garden de Bangou, les pelouses affichent fière allure. Les entreprises en charge des travaux disent être prêtes à livrer le chantier dans les prochains jours. A l’hôpital régional de Bafoussam, le souci reste celui lié au relèvement du plateau technique. A l’hôpital de référence de Bafoussam situé à un jet de pierre du stade de compétition de Kouékong, les appareils de dernières générations acquis après la construction de ce centre hospitalier sont encore couverts après leurs installations.

Ici, Fernand Ngoh Ngoh, ministre d’Etat, secrétaire général à la présidence de la République, a invité le responsable de ce centre à recevoir les premiers patients en attendant son inauguration imminente. Au stade de compétition, les dernières consignes faites par les experts de la Confédération africaine de football lors de leur dernier séjour au Cameroun ont été pris en compte, selon les affirmations du responsable de cette infrastructure sportive d’une capacité de 20.000 places.

Les hôtels sont désormais prêts à accueillir les différentes délégations, selon le constat fait lors de cette invite exigée par le président de la République. Dans cette délégation, les anciennes gloires du football africains, aux côtés des membres du gouvernement et hommes de médias ont apprécié la qualité des infrastructures visitées, qui selon elles, vont certainement subsister des nouveaux talents au sein de la jeunesse camerounaise dans le secteur de football. On a pu noter la présence d’Albert Roger Milla, Victor Ndip Akem, Joseph Antoine Bell ou encore Grégoire Mbida allias Arantes pour ce qui de l’ancienne génération. Mais surtout la nouvelle génération portée par Samuel Eto’o, Patrick Mboma, Gérémi Njitap, Rigobert Song. Dans cet effectif le Sénégalais El Hadj Diouf, malheureux finaliste de la
Can Mali 2002. Tous étaient heureux de la splendeur que présente les infrastructures de la Région de l’Ouest. Rapprochées, ces dernières ont dit être satisfaits de la qualité des infrastructures réalisées dans le cadre des préparatifs de la Can TotalEnergies Cameroun 2021, en janvier 2022.

Réactions

« Le spectacle sera à Bafoussam »
El Hadj Diouf, international sénégalais

C’est une fierté totale. J’ai vu un stade magnifique. Je me posais des questions de savoir où est-ce qu’on va finalement jouer, comment ça allait être ? Le stade est magnifique. Je suis allé voir les installations où notre équipe sera logée lors de la Coupe d’Afrique des Nations de football au Cameroun. Je crois qu’il n’y a pas mieux que ce que j’ai vu. Le plus important reste de rendre fiers les habitants de Bafoussam, parce que l’équipe du Sénégal est une équipe au-dessus des autres. Mais il va falloir jouer du beau football. Le spectacle sera à Bafoussam. On n’est pas venu seulement pour le football mais aussi pour vendre la ville de Bafoussam.

« C’est une fierté »
Samuel Eto’o Fils, international camerounais

En tant que Camerounais, je peux me permettre de reconnaître la qualité de toutes ces infrastructures que nous avons visitées. Quelle fierté de savoir que cette Coupe, je l’espère sera la plus belle jamais organisée en Afrique. Je formule à nouveau mes vœux de remerciement à l’endroit du chef de l’Etat son excellence Paul Biya, à tout son gouvernement et à toutes les populations. C’est d’ailleurs avec tous les sacrifices que tout ceci a vu le jour. C’est avec beaucoup de difficultés que ces infrastructures sont devenues une réalité. Humblement, je dis merci pour la qualité de toutes ces infrastructures.

« Le chef de l’Etat a tenu à son engagement »
Albert Roger Milla, ambassadeur itinérant

C’est un progrès énorme qui a été fait au Cameroun au niveau des infrastructures sportives. Je n’aime pas souvent le dire, mais le chef de l’Etat m’avait promis de construire des grands stades pour le Cameroun. Je pense que c’est désormais fait. Maintenant, c’est à nous de lui rendre cette politesse et essayer de gagner tout ce qui arrive dans notre pays surtout au niveau du football. Nous devons être très concentrés pour cette coupe d’Afrique qui sera très difficile. Il faut que nos joueurs comprennent qu’ils ont beaucoup à faire pour honorer les Camerounais.

« Nous sommes plus que prêts »
Joseph Antoine Bell, ancien Lion indomptable

Ce n’est pas simplement parce qu’on n’avait pas ça au Cameroun. Mais avec l’œil de celui qui a joué, voyagé et qui a vu d’autres choses ailleurs, qui peut comparer. Nous avons des infrastructures de très bonne qualité et à tous les niveaux. Nous avons des terrains de football, des vestiaires, des tribunes et puis des hôpitaux, les hôtels. Je crois que le
Cameroun derrière son chef a réussi le pari. Lui qui avait dit que nous serions prêts le jourdit. Nous sommes plus que prêts. En plus de l’observateur, le camerounais que je suis est très fier de ce qu’il voit lors de cette visite d’inspection dans la région de l’Ouest.