DJAIKA ABEL , la jeune footballeuse animée d’ambition.

Source : Ibrahim sadjo mardi 20 octobre 2020 11:54 1028

CAMEROUN :: DJAIKA ABEL , la jeune footballeuse animée d’ambition. :: CAMEROON

Elle est une jeune joueuse interne de 20 ans qui ambitionne de jouer dans les plus grands championnats européens et de gagner la Can avec son pays le Cameroun, depuis sa participation avec l’équipe des dames A à plusieurs tournois

DJAIKA ABEL évolue au sein de l'équipe de football féminine de l'université de Ngaoundéré au poste de défenseuse , mais assez polyvalente, elle peut jouer au milieu et au poste de latérale.

Née le 06-06-2000, étudiante à l'université Master 1 droit privé fondamental, À 20 ans, elle est déjà considérée comme étant l’avenir du football féminin au Cameroun

Elle espère avoir l’opportunité de jouer en Europe dans les plus grandes compétitions, comme la ligue des champions et aussi jouer dans un club professionnel à l’étranger.

Son modèle c’est Njoya Ajara, joueuse internationale camerounaise avec qui elle entretient des bonnes relations.

La suite :

Les tacles que délivre la capitaine actuelle de l'équipe de Football à son poste de défenseuse se portent sur bien des adversaires notamment la mode et les violences faites aux femmes.

C'est une nouvelle icône fashion

" Comme ETO'O " pour mieux s'émanciper des traditions familiales les plus rétrogrades, assumer son corps et se libérer des injonctions de la mère (qui l'ordonne de "se comporter en femme" pour " la fille garçon "

  Le style de la footballeuse est avant tout un état d'esprit.  " Les vêtements portés doivent inspirer confort et confiance " explique la jeune footballeuse DJAIKA ABEL. La souplesse des matières et des tailles assure une forme de bien-être sur le terrain. Et cela se ressent donc forcément à l'extérieur. Car "c'est une question d'attitude", renchérit le " Capitaine courage " 

Un maillot de football est un symbole de solidarité. Les joueuses portent le maillot de leur équipe pour se distinguer sur le terrain de jeu et les supportrices le portent en guise de soutien. Et ici, la mode est utilisée pour protester en faveur de l'égalité sur et hors le terrain" j'assume mon choix je suis footballeur amateur certes mais la cause des violences faites aux femmes me tient à cœur «. Qui dit footballeuse dit sororité. Porter un maillot, c'est déjà militer je milite pour le respect de l'égalité genre aussi.

Utiliser le pouvoir du football pour éduquer et inspirer.

Présidente de plusieurs associations et membres des mouvements jeunes à travers le pays DJAIKA ABEL vois "

L’opportunité d'inventer un autre football". Car les obstacles que les sportives doivent franchir sont indénombrables, de leur mise à distance des objectifs accolés aux mecs ("se dépasser, repousser leurs capacités physiques") aux habitudes d'un public familiarisé aux spectacles sportifs masculins, en passant par une ribambelle d'injonctions délicates, comme "s'approprier des techniques masculines mais aussi prouver leur féminité"...Ce faisant, elles doivent faire preuve d'une "inventivité plus grande que celle des hommes". Ce sont ces performances qui écrivent l'avenir. Plus question de rester sur la touche…. Je suis DJAIKA ABEL j’arrive.