Pyramids FC, la naissance d'un club gigantesque

Camer-sport.com : Oswald Hermann G'nowa avec Caf vendredi 16 octobre 2020 16:05 278

ÉGYPTE :: Pyramids FC, la naissance d'un club gigantesque :: EGYPT

Il s’agit peut-être de sa toute première apparition dans les compétitions interclubs de la CAF, mais le nouveau venu égyptien Pyramids FC s’est avéré être l’un des favoris pour le titre en Coupe de la Confédération de la CAF Total cette saison.

Les débutants de Pyramids affronteront les champions guinéens du Horoya le mardi 20 octobre 2020 au complexe Mohamed V de Casablanca, au Maroc, alors que les deux équipes visent une place en finale de la Coupe de la Confédération de la CAF Total 2019-2020 prévue cinq jours plus tard à Rabat.

Fondé en 2008 sous le nom de «Al Assiouty Sport», le club a trouvé son chemin jusqu'à atteindre la première division égyptienne (Premier League) en 2014. Il est relégué l'année suivante, mais ce n'est qu'en 2018 que la révolution s'opère.

Après avoir terminé sa deuxième saison de Premier League (2017-2018), le club est racheté par l'investisseur saoudien Turki Al Al-Sheikh. Il décide de la refonte complète de l'équipe, notamment du changement de nom en «Pyramids FC», et du déplacement de la base du club de la Haute-Égypte au Nouveau Caire; l’une des banlieues de la capitale.

Al-Sheikh a dépensé ce qui est supposé être plus d'un milliard de livres égyptiennes (près de 63 millions de dollars américains) pour le processus de refonte du club. Il a fait venir un groupe de joueurs internationaux égyptiens, y compris d'anciens joueurs des géants Al Ahly et Zamalek pour aider à construire la nouvelle identité du club. Abdullah El Said, Omar Gaber, Ahmed El Shennawy, Ali Gabr entre autres ont été recrutés, tout en ajoutant une touche sud-américaine avec le recrutement des joueurs du Brésil, du Pérou et de l'Équateur.


A la surprise générale, Pyramids a longtemps dominé le classement de la Premier League égyptienne 2018-2019, mais le club a finalement terminé la campagne à la troisième place derrière Al Ahly et Zamalek, respectivement. Toutefois, ce rang lui a garanti une toute première qualification aux compétitions de la CAF.
Et les débutants ont tiré le meilleur parti de leur première aventure. Atteindre la demi-finale lors de leur première participation est un exploit remarquable, mais ils visent toujours plus haut : le titre.

De plus, ils ont un remarquable bilan à l'extérieur dans leur campagne. Pyramids a remporté ses sept matchs à l'extérieur disputés en Coupe de la Confédération de la CAF Total cette saison; un exploit qui semble difficile à égaler.

Pour la demi-finale tant attendue, Pyramids misera sur l'expérience de so capitaine Abdullah El Said, qui a remporté cinq titres différents de la CAF avec son ancienne équipe, Al Ahly. El Said a connu une saison mémorable, après avoir récemment rejoint les quelques membres du club des «100 Goals», joueurs ayant marqué au moins 100 buts en Premier League égyptienne.

Et même si le Saoudien Al-Sheikh a cédé le club à un autre investisseur basé dans le Golfe, l'Emirati Salim Al Shamsi, Pyramids continue de renforcer son effectif avec des joueurs de «Classe A». Avec des joueurs tels le Ghanéen John Antwi, meilleur buteur étranger du football égyptien, ou encore le Burkinabé Eric Traoré, l'équipe aura encore plus de pouvoir la saison prochaine avec l'ancien trio d'Al Ahly composé de Sherif Ekramy, Ahmed Fathy et Ramadan Sobhy. .

La formation de Pyramids est également guidée par un coach expérimenté. Le Croate Ante Cacic (66 ans) a rejoint le club l'année dernière après une longue carrière de manager qui l'a vu diriger l'équipe nationale de Croatie, en plus de clubs tels que le Dinamo Zagreb (Croatie), NK Maribor (Slovénie), entre autres.