Nécrologie : « Fil de fer » s’est rompu

Cameroon Tribune : Alliance NYOBIA mardi 22 septembre 2020 07:23 745

CAMEROUN :: Nécrologie : « Fil de fer » s’est rompu :: CAMEROON

L’ancien Lion indomptable Mbom Ephrem est mort ce 20 septembre à Douala, à 66 ans.

« Il était petit de corps, mais le traverser n’était pas facile ». Propos d’Edmond Enoka au sujet de Mbom Ephrem. Hommage posthume d’un défenseur à un autre, d’un ancien international camerounais à un autre, d’un membre de l’aventure du Mondial 1982 à un camarade d’épopée. Un camarade désormais sorti du grand stade de la vie, emporté dans les vestiaires de l’éternité ce 20 septembre au matin par une longue maladie. Oui, Ephrem Marie Mbom, défenseur teigneux et énergique, a finalement été débordé par le mal qui le rongeait depuis longtemps. « Il avait souffert d’une longue maladie, puis s’en était remis, avant de rechuter mardi dernier », explique Julien Mbom, benjamin dans la fratrie du défunt, présent hier à la concession familiale à Nkongmondo-Douala.

L’ancien latéral gauche s’est senti mal en milieu de semaine dernière et, ajoute son frère, « ses pieds ont commencé à gonfler ». Finalement, ce dimanche, l’ancien sportif de haut niveau a rendu son dernier souffle. Sa dépouille a été déposée à la morgue de l’hôpital de la Garnison militaire à Bonanjo. Ultime acte d’une vie entamée le 18 juillet 1954 à Douala, ville où il passera une bonne partie de sa carrière de footballeur, tout de même.

Celui qu’on surnommait « Fil de fer » ou encore « Bossis » a notamment défendu les couleurs de l’Us Rails, dès le début des années 1970, d’Eclair de Douala puis du Léopard de Douala. Mais c’est au sein du Canon de Yaoundé qu’il écrit les plus belles pages de sa vie de footballeur. Une coupe d’Afrique des clubs champions remportée en 1978 face au Hafia de Conakry. Une autre deux ans plus tard, en 1980 face au Bilima du Zaïre (particulièrement savoureuse, celle-là : le Canon de Yaoundé avait concédé le nul 0-0 en terre camerounaise avant d’aller s’imposer 1-3 au Zaïre). Entre ces deux dates mémorables, il y a 1979, année du sacre du Canon en coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe, face au Gor Mahia du Kenya…

Défendre le drapeau du Cameroun sous le maillot des Lions indomptables, Mbom Ephrem a également eu cet honneur. Que ce soit à la CAN 1982 en Lybie ou au Mondial de la même année en Espagne. « C’était un joueur polyvalent », se souvient encore Edmond Enoka. En 1987, « Bossis » raccroche. Dans les dernières années de sa vie, il encadrait les jeunes dans une école de football à Douala. De source familiale, l’ancien Lion sera enterré à Makak, dans le Nyong-et-Kelle.