Mondial 90 : Les entraineurs veulent aussi des logements

Mutations : Désiré Domo lundi 17 août 2020 16:59 549

CAMEROUN :: Mondial 90 : Les entraineurs veulent aussi des logements :: CAMEROON

Michel Kaham, Jean Manga Onguéné et Jules Frédéric Nyongha, tous de l’expédition italienne, ont écrit au président de la République dans l’optique de bénéficier, au même titre que les joueurs, du don du chef de l’Etat.

L’on croyait la page de la Coupe du monde Italie 90 complètement tournée avec la récente sortie des héros de cette campagne. Que non ! Après le dénouement de l’affaire des logements aux Lions indomptables, les entraineurs de cette épopée montent à leur tour au créneau, pour que leur situation soit régularisée. Michel Kaham, Jean Manga Onguéné et Jules Frédéric Nyongha, tous sur le banc de touche des Lions indomptables comme adjoints de Valéry Nepomniachi (de regretté mémoire) à l’époque, ont saisi le président de la République, Paul Biya, via le ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep) en date du 09 juillet 2020. Ces derniers souhaitent « bénéficier du don en logement Sic » qu’il aurait fait à l’ensemble de l’équipe (joueurs et encadreurs techniques).

Si l’on s’en tient à la correspondance du Minsep datée du 28 juillet dernier qui sert d’accusé de réception, la lettre du trio du banc de touche camerounais de 90 est arrivée à bon port. « J’ai l’honneur de vous faire connaitre que j’ai transmis ledit dossier à son Excellence monsieur le président de la République, chef de l’Etat, par courrier séparé de ce jour », les renseigne Narcisse Mouelle Kombi.

Dans l’interpellation des techniciens camerounais quant aux logements Sic, ils expliquent que « par télex…du 1er /08 /90, le Secrétaire général de la présidence de la République demandera au Minuh (ex-ministère de l’urbanisation et de l’habitat, ndlr) de se concerter avec le ministre des Sports et de l’Education physique pour lui communiquer la liste nominative des joueurs et encadreurs susceptibles de bénéficier du don en logement Sic du chef de l’Etat ».

L’affaire restera sans suite, sans que les concernés ne sachent pourquoi. Des éléments nouveaux rendus publics il y a peu parlent de tripatouillages de la part de certains fonctionnaires. Les Lions de la campagne italienne ont récemment relancé l’affaire et obtenu gain de cause. L’ayant constaté, Michel Kaham, Jean Manga Onguéné et Jules Frédéric Nyongha saisissent à leur tour le président de la République pour voir clair dans ce match qui dure déjà 30 ans. La balle étant désormais dans le camp du président de la République, Paul Biya, les entraineurs attendent de voir s’il parviendra à concrétiser leur réclamation.