Michael Ngadeu dans le viseur de Lyon

Cameroon Tribune : Jean Marie NZEKOUE jeudi 25 juin 2020 01:54 933

CAMEROUN :: Michael Ngadeu dans le viseur de Lyon :: CAMEROON

Le défenseur Camerounais est actuellement convoité par l’Olympique lyonnais.

Si l’on en croit des sources persistantes, Michael Ngadeu Ngadjui, le défenseur central Camerounais, serait l’une des priorités de l’Olympique lyonnais. Juninho, le directeur sportif du club rhodanien serait à la manœuvre depuis quelque temps déjà pour conclure un contrat avec l’agent du joueur. Les discussions seraient même très avancées selon Radio Monte Carlo (Sport) En ces temps de vaches maigres pour les footballeurs professionnels camerounais, la nouvelle a de quoi réjouir.

Après le triomphe à la CAN 2017 avec le Cameroun, le champion d’Afrique était devenu l’un des joueurs les plus en vue. Doté d’un bon bagage physique et technique doublé d’un instinct de buteur (deux réalisations à la CAN 2017), Michael Ngadeu a déjà un palmarès étoffé en club. C’est d’abord au Slavia de Prague en République tchèque qu’il va se révéler. En 112 titularisations en match officiel, il avait inscrit neuf buts et remporté le championnat en 2017 et 2019, ainsi que la coupe en 2018 et 2019.

Il avait aussi disputé le quart de finale de l’Europe League la saison dernière. Il s’est engagé par la suite avec La Gantoise, club leader de la Jupiler Pro League (championnat belge de première division) pour un montant de 4,5 millions d’euros. Dans ce club, il s’est rapidement imposé comme l’un des piliers de l’équipe-type avec laquelle il a disputé 29 matchs de championnat et 7 matchs d’Europa League pour quatre buts en tout.

En proie à des problèmes de défense au cours des dernières saisons, les dirigeants lyonnais sont toujours à la recherche de l’oiseau rare. Les performances du solide défenseur ne laissent donc pas indifférents des recruteurs qui seraient prêts à casser la tirelire. Mais ce n’est pas encore donné. Son actuel employeur réclame pas moins de 10 millions d’euros (6,5 milliards de francs CFA.) pour libérer le joueur .