“L’adieu » d’André Onana à Ajax”

Le Jour : Solière Champlain Paka mercredi 29 avril 2020 11:04 1688

CAMEROUN :: “L’adieu » d’André Onana à Ajax” :: CAMEROON

Le Lion a posté un message de satisfaction sur son compte Instagram sans toutefois laisser transparaître une piste sur son avenir.

Après Ajax d’Amsterdam, quel sera la prochaine destination d’André Onana ? Va-t-il vraiment quitter le championnat des Pays-Bas dans les prochaines semaines ? Des questions comme celles-ci se posent avec insistance depuis peu ; surtout après le message posté sur son compte Instagram : « Ce voyage se termine dans un stade vide, mais plein de fierté et de satisfaction. Merci pour l’amour et le soutien ». Avec l’annulation définitive de la saison décidée par la Fédération néerlandaise suite à la crise sanitaire qui prévaut, le gardien camerounais aurait déjà la tête ailleurs. Onana est très sollicité. Formé à la « Masia », centre de formation du Fc Barcelone, il n’est pas exclu que le prodige retourne à la maison.

Il laissait d’ailleurs la porte grandement ouverte : « C’est difficile à dire, parce qu’avec le FC Barcelone, je suis toujours en très bons rapports avec le président, les entraîneurs. Comme je l’ai dit plus tôt, le Barça c’est ma maison. Si je dois rentrer, je rentrerai. Mais aujourd’hui, nous en sommes encore loin. Je suis le gardien de l’Ajax et on verra ce qu’il va se passer en fin de saison. (...) Moi, je m’occupe uniquement de la partie avec ballon, de ce qui se passe au stade. Le reste, ce sont mes agents qui gèrent ».

Pas très clair dans sa communication jugée stratégique par certains, il est évident que le Psg, Chelsea et le Fc Barcelone seraient prêts à accueillir le jeune gardien camerounais de 24 ans au portillon. André Onana est sous contrat jusqu’en 2022 avec Ajax d’Amsterdam. Selon les informations du Telegraph, Ajax aurait fixé le prix à payer pour débaucher le gardien camerounais. La formation néerlandaise attend ainsi 35 millions d’euros pour céder son dernier rempart. Et si son avenir était déjà scellé ? L’avenir nous le dira.