Joseph Antoine Bell : “C’est moi le père de Pape Diouf à Marseille”

Source : Le Jour jeudi 2 avril 2020 10:42 2286

CAMEROUN :: Joseph Antoine Bell : “C’est moi le père de Pape Diouf à Marseille” :: CAMEROON

C’est difficile de ne pas parler de ce que tout le monde voit. En fait, aujourd’hui, on peut ne pas réaliser, mais avant d’être président (de l’Olympique de Marseille, ndlr), il est passé par journaliste et agent de joueurs. C’est moi le père de Pape Diouf à Marseille. Il m’avait fait cette confiance-là ; c’est moi qui appelais les joueurs et si ça s’était mal passé, c’est mon nom qu’on aurait beaucoup entendu à ce moment-là. Pape avait été correct avec les joueurs. Il a mérité ma propre confiance. Dans la vie, mériter la confiance et surtout justifier la confiance qu’on vous a accordée, ça se mesure par un certain nombre d’honneurs.

Notre relation est antérieure à tout ce que les gens peuvent connaître de lui et qu’on peut par analogie, comme le créateur, comme le père, celui qui a fait commencer quelque chose est fier de voir ce que c’est devenu et qui est lui-même fier de voir qu’il ne s’était pas trompé. Mais seulement, même si nous mourrons tous, je suis forcément choqué que cela se soit passé aussi vite. On m’a appelé pour me dire qu’il est mal et qu’il est en train de vouloir prendre un avion médicalisé pour aller à Nice et 30 minutes après, on m’a rappelé pour me dire qu’il n’a pas pu prendre ce vol et qu’il est décédé.

Mais, comme il faut trouver un point positif à la situation, le premier est qu’il meurt en Afrique qu’il a beaucoup aimée. C’est aussi une consolation, parce que, par les temps qui courent, s’il était décédé ailleurs, il aurait été tout de suite enterré là-bas. Il aimait profondément l’Afrique ; il est mort chez lui. Si ça pouvait lui arriver autant que cela s’est passé à Dakar, c’est la meilleure.