Gilles Keptebe : Son revers de la main gauche fait fureur

Source : Le Jour jeudi 19 mars 2020 00:26 1137

CAMEROUN :: Gilles Keptebe : Son revers de la main gauche fait fureur :: CAMEROON

Cet étudiant ingénieur de génie civil veut tracer sa voie dans le tableau national des joueurs de lawn tennis.

Hier élève à l’école publique Gendarmerie de Ngaoundéré, et ramasseur de balles au tennis club de l’Enap, aujourd’hui étudiant au niveau 4 de l’école de l’ingénierie à l’Institut Universitaire de la Côte à Douala, Gilles Keptebe alterne entre ses cours et le sparring sur les courts de tennis. A quelques mois de son diplôme d’ingénieur en génie civil, son emploi de temps lui donne droit à trois heures de tennis par jour, mais toujours pas suffisant pour bousculer la hiérarchie au tableau national :

« les joueurs qui occupent le haut du tableau ont un très bon niveau, et bénéficient de plus de temps pour s’entrainer. On peut penser que trois heures par jours c’est beaucoup, mais pour toucher les joueurs comme Teboh Etienne, Nkwenti Blaise ou encore Augustin Ntouba, il faut plus que ça ». Parti de son Ngaoundéré natal pour rejoindre Douala et l’université IUC, il a gardé sa passion pour le tennis, et représenté son école aux jeux universitaires avec beaucoup de succès : « Depuis 2013, j’ai déjà gagné plusieurs médailles aux différents jeux. Médaillé de bronze en double messieurs à Ngaoundéré, Double médaillé d’argent à Bamenda, Double médaillé d’argent à Maroua, Médaillé d’or en équipe et médaillé d’or en double messieurs à Dschang ».

Une main gauche favorable au double

Plusieurs compétitions de lawn tennis au Cameroun n’intègrent pas le double messieurs ou le double mixte. Il n’y a que les jeux universitaires qui donnent cette occasion à ce gaucher intraitable au double : « le double au tennis est une activité très ludique et un exercice d’équipe qui nécessite beaucoup de calculs de positionnement.

Comme plusieurs joueurs sont droitiers, leurs coups à gauche (le revers) sont souvent moins bons, et donnent l’occasion au gaucher que je suis à être très utile. C’est tout le circuit national qui redoute mon coup droit. Et dans le cadre du double, ma position à gauche de mon partenaire nous donne plus de forces ». Alors que tout le monde imagine qu’un joueur de tennis gaucher aura pour idole Rafael Nadal, Gilles Keptebe les prend au revers : « j’adore Roger Federer, et aimerait jouer comme lui ».

Ce gaucher de 26 ans qui va terminer son cycle d’ingénieur en génie civil rêve aussi d’une coupe du Cameroun de tennis dans les prochaines années.