Préparation du Chan 2020 : Le Cameroun en quête d’attaquants

Repères : Hermann III EWANE lundi 24 février 2020 02:34 565

CAMEROUN :: Préparation du Chan 2020 : Le Cameroun en quête d’attaquants :: CAMEROON

Face à la presse à Yaoundé, le sélectionneur national des Lions indomptables A’ a avoué avoir besoin de joueurs à vocation offensive pour faire la différence devant les buts.

«Nous sommes à la recherche d’un tueur, nous avons besoin de joueurs capables de faire la différence au niveau de l’attaque. Nous allons mettre un accent sur cet aspect », a lâché Clément Arroga quelques heures après son arrivée à Douala. Une sortie considérée comme une « gifle » à l’endroit de tout le secteur offensif de cette équipe qui n’arrive pas à tirer son épingle du jeu. D’ailleurs aucun des attaquants n’a été buteur de cette expédition congolaise où les Lions A’ sont rentrés avec une victoire (1-0) et un match nul (1-1).

Des différentes rencontres amicales au Cameroun, seul Samuel Nlend, l’attaquant de l’Union sportive de Douala s’est illustré avec quatre réalisations. Et pour le staff technique, pas besoin qu’un seul joueur fasse la différence, tous les joueurs de la ligne d’attaque doivent être de véritables tueurs de surface. Raison pour laquelle, il considère que les portes de la sélection nationale restent toujours ouvertes aux joueurs nonprésélectionnés. « Les portes restent ouvertes jusqu’à la dernière minute car on ne sait jamais.

Un joueur peut se montrer déterminant à la dernière minute. On reste en observation et en attente, la porte de la sélection reste encore ouverte à tous les joueurs Camerounais », confie-t-il. Timothée Atouba, le manager général de cette sélection est du même avis : « Le groupe n’est pas encore prêt pour aller loin dans la compétition. Le dire c’est conclure qu’il n’y aura plus d’entrer de joueurs. Or, on continue je ne dirais pas de prospecter, mais de régler certains détails pour trouver notre colonne vertébrale et avoir les joueurs qu’il faut pour pouvoir les accompagner jusqu’à la compétition. Nous avons besoin d’un groupe solide pour pouvoir changer un joueur sans se poser de questions s’il va assurer ou pas. Cela demande de bien observer et enfin faire un choix. D’ici là, je pense que le groupe sera prêt ».